**********

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

**********

Message  lorieP le Mar 7 Fév - 7:55

Un agrosystème est un écosystème naturel modifié par l’homme afin de subvenir à ses besoins, alimentaires notamment. Nous allons prendre l'exemple de l'élevage intensif de l'oie pour la production de foie gras. Dans cet agrosystème, l’homme favorise une seule espèce au dépend des autres. Pour cela, il agit à la fois sur le biotope (le milieu et ses caractéristiques physico-chimiques) mais aussi sur la biocénose (ensemble des êtres vivants peuplant un milieu). Une des différences majeures entre ecosystème et agrosystème est l’exportation de la quasi-totalité de la biomasse par l’homme dans le cas de l’agrosystème. Le cycle de production d’une oie destinée à la production du foie gras comporte deux phases successives, tout d'abord la phase d'élevage, la plus longue dans la vie de l'oie, puis la phase de gavage qui est d'une durée très courte.
Pour nourrir les hommes il faut respecter des règles fondamentales pour assurer le maintien d'une sécurité alimentaire.




Depuis plusieurs années, les besoins alimentaires humains augmentent. L'agrosystème est un moyen de produire en grande quantité et plus rapidement. Les oies sont par exemple élevées en très grand nombre sur une surface réduite. La quantité est donc plus prise en compte que la qualité.
Au niveau environnemental, l'agrosystème a des impacts importants. Elle comprend une destruction au niveau de l'écosystème forestier pour créer des zones d’élevage intensif tel que pour  les oies par exemple. Les forêts sont brûlées, ce qui libère une quantité énorme de dioxyde de carbone dans l'air et participe au réchauffement climatique.
La quantité d'animaux destinés à la consommation représente également un péril pour la biodiversité de la Terre. Les animaux d'élevage constituent environ 20% de la biomasse animale terrestre totale, et la superficie qu'ils occupent aujourd'hui était autrefois l'habitat de la faune sauvage. La compaction superficielle du sol dû aux piétinements répétés des oies modifient les propriétés physiques du sol. La diminution de la porosité qui résulte du tassement réduit les capacités d’infiltration et accroît le ruissellement au moment des chutes de pluies. La végétation, moins bien alimentée en eau, devient clairsemée puis disparaît, la flore s’appauvrit, la production de biomasse diminue.




Sources : Manuel d’SVT, Dictionnaire Larousse, Momagri.org, Elevage-gavage.fr

lorieP

Messages : 5
Date d'inscription : 31/01/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum