**********

Aller en bas

**********

Message  ClémentR le Mar 6 Fév - 14:36

Je pense qu'il faut mieux favoriser le maïs des champs car l'air est plus pur en campagne qu'en ville. En ville le maïs serait pollué donc nocif pour l'homme. Il faut mieux privilégier le naturel que l'industriel. Il faut penser aux animaux qui sont ensuite notre alimentation principale. Donc je dis non au maïs de ville !
La question ne se pose même pas pour moi.

ClémentR

Messages : 5
Date d'inscription : 01/02/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: **********

Message  bastien le Sam 24 Fév - 17:53

Je suis d’accord avec Clément! Pour moi, le maïs des champs doit monopoliser le marché du maïs car il est de bien meilleur qualité, les diverses sources de pollutions sont moindre par rapport à ceux cultivés en ville et donc meilleur lorsque l’Homme le consomme.Mais le problème c’est que si le maïs des champs prend de plus en plus d’importance dans la consommation, des Français par exemple, il faudra augmenter les productions et donc un problème spatial se produira mais aussi un problème au niveau de diverses sources de pollutions comme par exemple la pollution de l’air car il faudra de plus en plus de transports pour pouvoir acheminer le maïs vers les consommateurs. Il faut donc trouver un juste milieu afin de respecter l’environnement au maximum.

bastien

Messages : 5
Date d'inscription : 25/01/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: **********

Message  quentin12345678 le Dim 25 Fév - 20:17

Je suis d'accord avec ce qui a été dit auparavant.
Le maïs des villes n'est pas seulement de moins bonne qualité il est aussi cultivé avec des pesticides nocives pour l'homme et polluent la nature.
Le maïs des villes est aussi moins bon
Même si le maïs biologique est souvent plus chère acheter ce maïs permet de faire reconnaître le travail des petits agriculteurs qui ne sont souvent pas assez reconnu.
En conclusion pour moi il faudrait privilégier la consommation de maïs des champs. queen

quentin12345678

Messages : 5
Date d'inscription : 01/02/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

***************

Message  clément V le Mar 6 Mar - 10:49

Pour ma part, mon opinion rejoint totalement les réponses précédentes.
Tout d'abord, je pense qu'on devrais supprimer une grande partie des productions du mais des villes. Car celui-ci, a des impactes néfastes sur l'Homme ainsi que pour l’environnement. Tel-que : Les pesticides, OGM ect. De plus, le mais des villes est de moins bonne qualités. Il supprime des postes d'agriculteur, car selon " lesechos.fr " tout les trois jours une nouvelle usines ouvre en France. Mais il y a quelques points positifs, comme une meilleur accessible a de nombreuses personnes en difficultés financière, car son prix d'achat et inférieure au mais des villes. Mais aussi, grâce a ses productions de masse il permet de réduire les nombreux transports. Deuxièmement, si l'on favoriserait le mais des champs, il y aurait une baisse des consommations. Et pour finir une meilleur alimentions de la populations.



clément V

Messages : 3
Date d'inscription : 01/02/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

**********

Message  corentin le Mer 7 Mar - 18:08

Bonjour, j'aimerais exprimer un avis contraire sur la question, la culture de maïs en ville me semble tout à fait viable.
En effet, le maïs cultivé en ville n'est pas bien connoté mais il possède des avantages, je m'explique:

L'agriculture pratiquée dans les villes/métropoles a lieu sur des toits, parfois de grands immeubles. Je prends pour exemple une ferme de 800m² dans le 2nd arrondissement de Paris, présentée sur le site suivant: http://www.toitsvivants.org/
Ici, des centaines de kilos de légumes sont produits depuis quelques mois seulement. Ils sont vendus à des restaurants ou lors de séances de vente organisées par une l'association à buts environnementaux Veni Verdi, que vous pouvez retrouver sur le site: http://www.veniverdi.fr/
Le fait de pouvoir distribuer simplement et rapidement les produits cultivés garantit une faible nécessité de transport et le fait de cultiver en pleine ville permet une meilleure accessibilité aux acheteurs.
Je suis néanmoins soucieux de savoir si la pollution urbaine peut nuire à la qualité des légumes cultivés en ville, car si, comme vous le dites, des pesticides et OGM sont utilisés alors il existerait des risques sanitaires liés à la culture en ville.

Finalement, l'agriculture de ville prendra forcément de plus en plus de place, dû au fait que les villes ne cessent de croître. Je pense donc qu'associer une culture biologique à une culture de ville pourrait être bénéfique sur le long terme.

corentin

Messages : 4
Date d'inscription : 27/01/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: **********

Message  ClémentR le Mer 7 Mar - 19:57

J'avais déjà exprimer mes avis sur la question mais après avoir vu ce que corentin avait écrit j'ai changé un peu mon avis sur ces deux types de culture.
En prenant en compte que de nos jours beaucoup de champs de maïs sont traités par des pesticides, la culture est favorisée par des engrais. Ces deux grands éléments de la culture sont très polluants que ce soit pour le sol ou l'eau. Le maïs est connu pour être beaucoup de fois génétiquement modifié.
Or ce ne pourra pas être pire en ville. On aura en moins le coût des transports et toute la pollution qui va avec. Donc tout dépend le point de vue. Soit le maïs des champs devient bio pour être vraiment plus qualitatif que dans les villes mais pour le moment, les deux maïs sont à peu près équivalent sur les différents points que j'ai abordé.
Merci Corentin

ClémentR

Messages : 5
Date d'inscription : 01/02/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

**********

Message  Cassandre le Mer 7 Mar - 20:44

Bonjour,
Pour ma part, je suis d'accord avec les premiers arguments mais contre celui de Corentin,
De plus, je pense que la culture biologique du maïs doit être mise en avant car comme dit dans l'onglet du maïs biologique , 1 français sur 4 consomme bio, ce mode de culture favorise donc l'économie.
Pourquoi produire de sorte à réduire considérablement la biodiversité d'un milieu concerné par l'agriculture de ville plutôt que de préserver la nature tout en satisfaisant la demande?

Cassandre

Messages : 4
Date d'inscription : 01/02/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: **********

Message  margaux le Ven 9 Mar - 16:14

Pour ma part, je préfère l'agriculture des champs même si dans certaines villes (comme Paris par exemple) l'agriculture se fait sur les toits de certains immeubles.

Je préfère l'agriculture des champs car il y a plus de places et moins de pollution qu'en ville.
Néanmoins l'agriculture de ville est toute aussi respectueuse pour l'environnement et favorise le développement local car les récoltes ne sont pas transportées dans des camions et elles sont directement données aux consommateurs. Par exemple, les parisiens ont pris pour initiative de faire des récoltes de houblon,qui sert pour fabriquer certaines bière, sur les toits parisiens. Cela permet au l'émergence des brasseries parisiennes. Cette agriculture contribue aussi a l'amélioration de l'environnement et de la qualité de vie des personnes qui vivent en ville. (Source : https://www.paris.fr/agricultureurbaine)

margaux

Messages : 4
Date d'inscription : 02/02/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: **********

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum